≡ Menu
Osez la Maison Passive

Focus sur l’isolation – partie 2 – Les isolants

Isolants thermiques

Isolants thermiques

Quel isolant choisir pour ma maison passive?

Le choix du type d’isolant est souvent complexe. Dans une maison passive, on peut utiliser tous les types et gammes d’isolants, le vrai choix dépend du mode constructif, des contraintes techniques, des aspects économiques et des critères écologiques de votre projet. On trouve sur le marché 3 principaux groupes d’isolants que l’on distingue selon leur origine :

  • Les isolants d’origine naturelle : Ils sont aussi appelés isolants bio-sources, ils sont obtenus à partir de sources naturelles comme le bois, le chanvre ou encore la laine de mouton.
  • Les isolants d’origine minérale : Ils sont obtenus lors d’un procédé industriel, par fusion à très haute température de matières minérales telles que les roches calcaires, basaltiques, sables, etc.
  • Les isolants d’origine synthétique : Ceux sont des isolants thermiques très performants obtenus grâce à des procédés chimiques cependant très énergivores.

 Quels sont les isolants que l’on trouve sur le marché français?

La liste est longue mais on peut la regrouper de la manière suivante :

Isolants d’origine végétale :

  • La fibre de bois
  • La laine de chanvre
  • La laine de coton
  • L’ouate de cellulose
  • Le liège
  • La paille
Isolants d’origine animale :
  • La laine de mouton
  • Les plumes

Isolants d’origine minérale :

  • La laine de verre
  • La laine de roche
  • Le sable et verre recyclé
  • la perlite expansée

Isolants d’origine synthétique :

  • Le polystyrène expansé (PSE)
  • Le polystyrène extrudé (XPS)
  • Le polyuréthane

Quel isolant pour mon système constructif ?

Une maison passive peut être réalisée en ossature bois, béton, brique ou autre matériau : A chaque système constructif sa solution. On utilisera par exemple un isolant sous forme de laine pour une maison en ossature bois alors que l’on utilisera plutôt des panneaux synthétiques pour l’isolation extérieure d’une maison en brique ou béton.

Certains systèmes constructifs ont déjà un coefficient d’isolation thermique intéressant, comme le béton cellulaire, la brique monomur, les blocs en pierre ponce ou encore les blocs en polystyrène expansé.

Y-a-t-il des critères à vérifier lors du choix de l’isolant ?

Les caractéristiques mécaniques et thermiques de votre isolant peuvent être facilement vérifiables dans le certificat ACERMI de l’isolant. Ce document atteste que le produit que vous allez utiliser possède bien les caractéristiques annoncées dans les fiches techniques du produit ou dans la documentation commerciale.

Outre les critères thermiques, la compatibilité entre l’isolant et le système constructif doit être vérifiée selon les critères suivants :

  • L’adaptabilité de mise en œuvre de l’isolant :

Conditionnement et mode d’application: Panneaux rigides, semi-rigides ou mise en œuvre par soufflage ou projection

Système de fixation : mécanique, par collage, type de supportage

Jointure et calepinages possibles

  • La vérification de l’absence de point de rosée dans la paroi :

Dans une construction traditionnelle, ce point est souvent négligé. Dans un projet de maison passive, il est indispensable. Le calcul du point de rosée permet de connaître la température à laquelle l’air se condense, pour permettre ainsi d’éviter son apparition. Un point de rosée au milieu de nos parois peut, à long terme, devenir un important sinistre à traiter. Faites y attention et demandez à votre thermicien ou architecte une vérification en fonction des choix d’isolants.

 

 

1 comment… add one
  • claude lecault

    y a t’il un moyen facile de calculer le point de rosé ?

    l’uréthane a basse de soya est telle plus efficace sur une fondation
    dans le sol ,, a l’extérieur si oui a telle besoin d’ètre protèger par une menbrane?

Leave a Comment